Diaporama

Peintures

Du 01 juin 2006 au 13 juillet 2006

Sylvie Basteau préfère le papier. « J'aime le nourrir », avoue-t-elle. Elle aime aussi le stress qui l'envahit face « à cette page blanche ». Et cette question, lancinante : « Comment vais-je être face à cette feuille blanche ? ». La réponse tient dans l'intérêt qu'elle porte à la matière. « J'aime donner à la peinture la densité qu'elle n'a pas quand elle sort du tube ». A force d'en remettre une couche, l'illusion est parfaite. Illusion d'un tissu, d'un morceau de granit ou de cuir du Maroc. L'oeil est pris au piège de l'abstraction. Le doigt se tend vers la toile pour en vérifier le relief … et glisse sur le papier peint.

Aujourd'hui, à l'abstrait de sa peinture, elle combine la forme « qui donne le mouvement. Je sors de l'abstrait abstrait », résume-t-elle. De petites fenêtres s'ouvrent pour laisser passer un rai de lumière ou le corps d'une femme.
La matière se fait vie.

I.C.

 

Inscrivez-vous à la lettre d'information